A Ouagadougou, le concept de “marché éco-local” fait son chemin

Un marché consacré aux produits 100% naturels et locaux. Le concept fait son chemin à Ouagadougou depuis maintenant un an.

A l’entrée du restaurant le Foyer, rien ne signale à priorité un marché. Au sein de l’Atelier Théâtre Burkinabè, le Foyer est un restaurant, plus connu comme espace culturel pour les concerts qui se tiennent là chaque vendredi. La promotrice est une Burkinabè d’origine belge, Mme Mien Konkobo de Graeve. Installée dans ce quartier culturel depuis 2013, elle fait des produits locaux et bio l’essentiel de son menu. Mieux, elle ne cache pas son engagement pour la promotion de la production et de la consommation locales.

Depuis un an, le Foyer se transforme chaque samedi en marché de produits locaux et accueille les adeptes du bio. Des producteurs locaux proposent des légumes, de la pâtisserie, des confitures, du miel, du moringa, des fruits séchés, du fromage et bien d’autres produits alimentaires, avec la même particularité : des produits naturels, sans pesticides. Selon Mien de Graeve, le marché éco-local veut valoriser la production locale, mais également un mode de production, l’agro-écologie.

A l’origine de cette initiative, la rencontre entre la promotrice du restaurant le Foyer et un pâtissier, Mahamoudou Congo. Mais surtout, un engagement commun à promouvoir le “consommons burkinabè” cher à Thomas Sankara. Promoteur de la boulangerie “Fasoleil”, Mahamoudou Congo propose chaque samedi au marché éco-local une gamme de patisserie à base de produits locaux tels que le mil, le maïs.

Ce samedi 06 mai, le marché local fêtait son premier anniversaire. L’affluence n’est pas ce qui impressionne le plus. Elle reste d’ailleurs le grand défis à relever. Malgré cette faible affluence, les promoteurs restent positifs et se félicitent d’avoir pu créer trois marchés en un an.

“Notre rêve c’est d’avoir un marché éco-local dans chaque quartier de la ville de Ouagadougou” explique Mien de Graeve. Le concept pourrait bientôt gagner d’autres villes du Burkina. Pour le moment, le marché peut compter sur quelques clients fidèles qui ont compris que consommer bio et local est un investissement dans leur bien-être et pour le développement durable.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s