La caravane remporte l’enthousiasme des autorités en attendant des actions concrètes

Presidium KayesA chaque arrêt de la caravane ouest-africaine pour la terre, l’eau et les semences, des autorités publiques locales, régionales voire nationales accueillent les caravaniers qui trouvent en cela une bonne occasion pour leur remettre un livret vert de plaidoyer contenant les revendications des caravaniers. En retour, les autorités s’expriment sur les thématiques défendues par la convergence et promettent d’œuvrer pour l’aboutissement des luttes. Continue reading

Advertisements

Des femmes championnes de la préservation des semences locales

Le haricot rougeElles collectent, conservent et multiplient des semences paysannes. Réunies au sein de la Convergence des Femmes pour la Souveraineté Alimentaire (COFERSA) créée il y a cinq ans, elles s’investissent dans la préservation de semences paysannes. Par ces actions, les femmes de la COFERSA veulent assurer la souveraineté alimentaire par le contrôle intégral des semences locales. La Caravane Ouest-Africaine pour la terre, l’eau et les semences a eu l’occasion de découvrir la méthode COFERSA. C’était à l’occasion de l’arrêt à Sikasso le 8 mars dernier. Continue reading

Kayes : Immigration régulière d’accord mais le droit à la mobilité d’abord !

 Ladji Gningané, un ancien immigré, de retour à Kayes

Ladji Gningané, un ancien immigré, de retour à Kayes

Kayes et sa région se sont développés en grande partie grâce à l’argent envoyé par les immigrés depuis les années 1970. Tout en s’engageant contre l’immigration clandestine, la région s’insurge contre les méthodes répressives adoptées par l’Union Européenne pour décourager les migrants. Pour les Kayesiens, le droit à la mobilité dans la sous-région et dans le monde est non négociable. C’est ce message qu’ils ont transmis à la caravane pour la terre, l’eau et les semences, de passage à dans leur localité, le 12 mars 2016. Continue reading

Houndé Gold s’accapare des terroirs de deux villages

Une vue des partipants pendant les échanges entre caravaniers et populations localesLe passage de la Caravane ouest-africaine pour les terres, l’eau et les semences à Houndé dans l’Ouest du Burkina Fasa a été l’occasion d’échanger avec des communautés expropriées de leurs terres par une compagnie minière. Ce sont environ 20.800 hectares jusque-là exploités par 1200 ménages ruraux que l’Etat Burkinabè a concédé à Houndé Gold, dont 90% des parts sont détenues par le groupe canadien Eandvour Mining. En contrepartie, la compagnie propose une compensation financière jugée insignifiante par les paysans. Abandonnés par l’Etat, ils se trouvent dans une impasse fatale. Continue reading

A Houndé, des producteurs de coton exigent de Monsanto un dédommagement

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fatigués de produire à perte le coton génétiquement, des agriculteurs de Houndé à l’ouest du Burkina Faso qui s’estiment dupés par les promoteurs de cette culture, réclament un dédommagement. Ils ont saisi l’occasion du passage dans leur localité de la caravane ouest-africaine pour les terres, l’eau et les semences le samedi 5 mars 2016 pour donner de la voix. Continue reading

Des craintes d’affrontements violents à cause de la construction d’un barrage

Porte parole Soungalodaga - copieLa mise en œuvre du Programme de développement intégré de la vallée de Samandeni (PDIS) principalement caractérisé par la construction d’un barrage à vocation hydroélectrique, agropastorale et piscicole, a occasionné le déplacement de 15 villages dans l’Ouest du Burkina Faso. Pourtant les conditions de relocalisation irritent à la fois les populations déplacées que leurs hôtes. A Soungalodaga, l’un des principaux villages hôtes, tous craignent des affrontements violents et exhortent les autorités à traiter avec diligence leur problème. C’est ce message qu’ils ont confié à la caravane ouest-africaine pour la terre, l’eau et les semences le dimanche 6 mars 2016. Continue reading

L’ABJCA voit grand en 2016

IMG_5692

L’Association Burkinabè des Journalistes et Communicateurs Agricoles (ABJCA) a tenu le 9 janvier 2016 à Ouagadougou une assemblée générale, la troisième depuis sa création en 2013. Rencontre autour de laquelle la présidence de l’association a sonné la remobilisation des membres. Le bilan des actions menées en 2015 onta a été présentées et discutées, des propositions d’actions pour l’année en cours ont été faites.

Continue reading