Une canne polyvalente pour ensemencer les graines et enfouir l’engrais

En 2013, 1500 cannes planteuses ont été vendues à raison 55 000 FCFA l'unité, soit un chiffre d’affaire de 65 millions de francs CFA.

En 2013, 1500 cannes planteuses ont été vendues à raison 55 000 FCFA l’unité, soit un chiffre d’affaire de 65 millions de francs CFA.

L’une des activités les plus délicates en agriculture est la semi. L’utilisation d’outil archaïque comme la houe rend encore plus pénible ce travail. Monsieur Amevor K. Gagnon, inventeur du Togo, s’y est intéressé. Et depuis 1992, il a mis au point une canne planteuse polyvalente qui a connu un grand succès en 2013.

La canne planteuse polyvalente est l’invention de Amevor K. GAGNON. Il est d’origine togolais et réside dans la région maritime de Lomé. Amevor GAGNON occupe la fonction de directeur du Groupe KAG SARL (fabrication et ventes des matériels agricoles). Le fruit de son innovation date de 1992. La canne planteuse polyvalente est un outil agricole qui permet aux agriculteurs de faire l’ensemencement des graines et l’enfouissement de l’engrais au sol. Donc, il renferme deux fonctions en même temps. Les motivations qui ont prévalu à l’invention de cet outil s’inspirent des principes fondamentaux de semi traditionnel. Il rompt avec la pratique traditionnelle à base de la daba qui n’a qu’une utilité unilatérale. Avec la canne planteuse, l’on peut s’en servir pour le semi direct de diverses graines céréalières notamment (le haricot, le maïs, l’arachide, le riz, le sorgho, etc.) et l’épandage des engrais.

Une semence dans un laps de temps

La canne planteuse dispose d’une autonomie de fonctionnement. Ce système effectue des semis sur des hectares en un bref temps. Par exemple, en 24 heures, une seule personne peut semer sur un hectare de terrain. En plus, il peut être utilisé sur plusieurs types de sol cultivable pour réaliser les opérations telles que le creusage, la sélection des graines en nombre désiré, la mise en terre et la fermeture des poquets. En clair, l’outil favorise la modernisation des méthodes de semis, les semis en ligne des semences et engrais avec respect des écarts recommandés, l’ensemencement fac ile sur les terrains argileux après la pluie, la réduction de l’effort physique, la semence dans la station débout et le coût favorable à la bourse d’un paysan. Outre ces utilités, la canne planteuse polyvalente a connu son essor en 2013 avec un chiffre d’affaire de 65 millions de Francs CFA soit 1 500 cannes planteuse vendues en raison de 55 000F CFA l’unité.

Pour la vulgarisation de cette innovation, l’invention a été brevetée et protégée par l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle. Et cet outil est connu et utilisé dans 17 pays d’Afrique, y compris le Burkina Faso.

Bénéwendé Judicaël SAWADOGO

Advertisements

One thought on “Une canne polyvalente pour ensemencer les graines et enfouir l’engrais

  1. OUEDRAOGO Yacouba says:

    C’est vraimement un cadre de partage et je souhaite intégrer ce groupe en tant que spécialiste de la mécanisation agricole

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s